Un conseil que vous allez ADORER pour augmenter votre productivité

adminTravail à domicile0 Comments

La question de la productivité a fait l’objet d’études scientifiques depuis les débuts de l’économie moderne. Il existe une infinité de méthodes sur Internet pour améliorer votre productivité selon divers paramètres. 

La gestion de l’énergie : distribuer vos tâches selon votre niveau d’énergie à chaque moment de la journée.
La définition de priorités : choisir et réaliser les tâches vraiment importantes, abandonner ou déléguer les autres.
La chasse aux chronophages, ces activités qui « mangent » votre temps (réseaux sociaux…). 

femme-dans-baignoire

 

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un moyen pour améliorer votre productivité qu’on oublie souvent. J’imagine que c’est parce qu’il est particulièrement agréable. Nous avons l’idée reçue que la productivité, c’est le contraire du loisir, du jeu. Or, il n’en est rien. Mon conseil pour améliorer votre productivité est celui-ci : accordez-vous un temps de loisir. 

S’accorder un temps de loisir pour retrouver sa productivité

Sérieusement, il n’y a rien de plus productif. Il ne s’agit pas de passer la journée à se tourner les pouces, mais d’alterner effort et détente. Un temps de loisir, ça veut dire un temps sans contraintes, où votre corps et surtout votre cerveau ne sont pas sollicités. Ça veut dire un temps sans objectifs, y compris celui de se reposer ou de s’amuser « efficacement ». 

Lorsque vous cherchez à en accomplir toujours plus en moins de temps, à porter au maximum la rentabilité de vos efforts, vous travaillez en quelque sorte sous tension permanente. Cela finit par épuiser votre énergie et émousser vos facultés mentales. Après dix heures de travail, quel pourcentage de productivité conservez-vous par rapport à la première heure ? 20% ? Le cerveau a besoin de respirer, de fonctionner librement sans être tout le temps tendu vers un but. 

Les « petites pauses », nouvelle tendance des entreprises

De plus en plus d’entreprises se rendent compte qu’accorder des pauses à leurs employé(e)s, loin de diminuer la productivité, la favorise. Il n’y a pas longtemps, une personne qui se faisait pincer en train de jouer au solitaire à son bureau était très mal vue. Aujourd’hui, il y a déjà des entreprises qui permettent à leurs employé(e)s de jouer sur leurs ordinateurs. Elles se sont rendu compte que ces pauses durent rarement plus de dix minutes et contribuent à améliorer la productivité dans l’entreprise.   

Lorsque vous travaillez, faites une pause de quelques minutes toutes les heures : cela rafraîchit l’esprit et permet de mieux reprendre ensuite. 

Les temps de loisir sont souvent productifs en eux-mêmes

Non seulement les pauses augmentent votre productivité sur le temps de travail, mais fréquemment, c’est sur votre temps de loisir que vous aurez les meilleures idées. 

Lorsque j’en ai marre de travailler devant mon ordinateur, je sors me promener. En général, je pense à tout et à rien pendant vingt à trente minutes au départ… et puis mes pensées reviennent d’elles-mêmes aux problèmes que je dois régler. J’emporte du papier et un stylo avec moi et je note les idées qui me viennent en tête. J’ai rédigé en quinze minutes la structure d’ateliers coaching de deux heures, comme ça, au cours d’une balade. Le même travail à mon bureau m’aurait pris une heure ou une heure et demie. 

Une alternative très agréable aussi est celle de prendre un bain. Travailler dans la baignoire peut être extrêmement efficace ! Eau chaude, vapeur, posture allongée… et du brouillon pour écrire. J’ai préparé des conférences entières de cette façon. Si vous avez un portable, vous pouvez aller faire un tour à l’extérieur et vous installer dans un endroit qui vous plaît : un coin de gazon, un banc, la terrasse d’un café… ou vous poser sur votre lit au lieu de votre bureau. 

Et bien sûr, la pause suprême, c’est de laisser derrière vous portable et bloc-notes et vous détendre tout simplement. Il m’est arrivé de partir en vacances avec un grand problème à régler au retour et la solution s’est présentée à moi en bronzant sur une plage, ou en discutant d’autre chose avec une amie.

Conclusion

Le cerveau travaille mieux si vous lui laissez la liberté de le faire à son rythme. Au lieu de chercher à travailler plus, cherchez à travailler moins… et de temps en temps, surtout quand vous croulez sous les tâches à faire, sortez prendre l’air. Laissez votre cerveau vagabonder, il se remettra de lui-même au travail quand il se sera aéré. 

Sur ce, je vais prendre un bain… 

Auteur : Anahí Castro 

Coach et entrepreneuse

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *